Page:Guillot - Le dit des rues de Paris (1300), préface, notes et glossaire de Mareuse, 1875.djvu/85

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Aſez près trouvai Maudeſtour[1],
Et le carrefour de la Tour[2]
Où l’en giète mainte ſentence
En la maiſon à dan Sequence.
Le Puis[3] le carrefour départ :

    et que cette rue était habitée par des verriers. Cependant, comme des titres très anciens la nomment vicus de cannaberia, il paraît vraisemblable qu’elle ait tiré son nom du chanvre qui s’y vendait.

  1. De la rue a Prescheeurs à la rue du Cingne.

    Elle doit son nom à Claude Foucault, seigneur de
    Mondétour.

  2. De la Petite-Truanderie à la Grant-Truanderie.

    Il ne reste aucun souvenir de la tour. Quant au sieur Séquence, il existait réellement ; c’était le chefcier de Saint-Merri, Les sentences dont il est ici question semblent être les plaintes contre les tributs injustes qu’on faisait payer pour les marchandises entrant à Paris. (Jaillot.)

  3. Situé carrefour de la Tour.

    Ce puits était le Puits-d’Amour. Une jeune fille, nommée Hellebic, s’y était jetée par suite du désespoir que lui causait l’infidélité de son amant. Trois cents ans plus tard, un jeune homme, exaspéré par la froideur de sa maîtresse, s’y précipita, mais il ne se fit aucun mal. Ce témoignage d’amour toucha le cœur de la cruelle, qui lui donna sa main. En recon-