Page:Gustave Flaubert - La Tentation de Saint-Antoine.djvu/58

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


On obtient la force de Kaulakau par le secours de certains mots, inscrits sur cette calcédoine pour faciliter la mémoire.

Et il montre à son cou une petite pierre où sont gravées des lignes bizarres.

Alors tu seras transporté dans l’invisible ; et, supérieur à la loi, tu mépriseras tout, même la vertu !

Nous autres, les purs, nous devons fuir la douleur, d’après l’exemple de Kaulakau.

Antoine.

Comment ! et la croix ?

Les Elkhesaïtes
en robe d’hyacinthe, lui répondent :

La tristesse, la bassesse, la condamnation et l’oppression de mes pères sont effacées, grâce à la mission qui est venue !

On peut renier le Christ inférieur, l’homme-Jésus ; mais il faut adorer l’autre Christ, éclos dans sa personne sous l’aile de la colombe.

Honorez le mariage ! Le saint-esprit est féminin !

Hilarion a disparu ; et Antoine poussé par la foule arrive devant
Les Carpocratiens
étendus avec des femmes sur des coussins d’écarlate :

Avant de rentrer dans l’unique, tu passeras par une série de conditions et d’actions. Pour t’affranchir des ténèbres, accomplis, dès mainte-