Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/148

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

éducation, dans laquelle différence je comprends celle des positions où le hasard les place.

Dans la section V, l’auteur se propose de montrer les erreurs et les contradictions de ceux qui, sur cette question, adoptent des principes différents des siens, et qui rapportent à l’inégale perfection des organes des sens l’inégale, supériorité des esprits.

Nul n’a sur cette matière mieux écrit que M. Rousseau. Mais, toujours contraire à lui-même, il regarde tantôt l’esprit et le caractère comme l’effet de la diversité des tempéraments, et tantôt adopte l’opinion, contraire.

Que de ses contradictions à ce sujet il résulte ;