Page:Helvétius - Œuvres complètes d’Helvétius, tome 1.djvu/64

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.

dont les préceptes seront clairs, vrais, et invariables. Le peuple qui en seroit instruit ne seroit infecté ni de vices politiques, ni de vertus de préjugé. Le législateur, plus éclairé, ne donneroit que des lois utiles, et les lois seroient respectées.

L’inexécution des lois prouve toujours l’ineptie du législateur. La récompense, la punition, la gloire, l’infamie, sont quatre divinités qui peuvent répandre les vertus, et créer des hommes illustres dans tous les genres.

Pour perfectionner la morale, les législateurs ont deux moyens ; l’un, d’unir les intérêts particuliers à l’intérêt général ; l’autre, de hâter les progrès de l’esprit. Mais, pour hâter