Page:Henri IV - Lettres Missives - Tome3.djvu/142

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


ANNEE 1590.

[ 1590.] — 7 Janvier.

Orig. — B. B. Fonds Béthune, Ms. 9037, fol. 3. - V Cop.—B. B. Suppl. fr. Ms. 1009-2.

A MA COUSINE LA DUCHESSE DE MONTMORENCY.

Ma Cousine, Vous `verrés par la lettre que j’escris à mon cousin vostre mary, la bonne aflection que je luy porte._ Je vous prie me continuer la vostre, et le disposer à me venir trouver le plus tost que faire se pourra. Asseurés-le particulierement que je l’aime et me lie tellement en luy, que je veux, commeil sera prés de moy, m’y reposer de la pluspart de toutes mes’ allaires, ne trouvant à laverite personne sy capable ny sydigne de me soulaiger que luy, au travail que je prends tous les jours. Je vous prie derechef solliciter fort mon dictcousin dejvenir promptement ; Despuis que jene vous ay ’vue, j’ay prins le 0 . Mans, Alençon ; Argentan et ceste ville de Falaisede force ; Je conti- nue tousj ours mon voyage ;•j?esp e_re que huict jours la Normandie sera nette deligueurs, et qu’il n’y restera que Rouen ; et que la Bretagne sera aussy bien tost aprés au mesme cstat ; Voilà comment’Dieu V nfassiste ; J ele prie, ma Cousine, qu’il’vous’ayt en sa garde’. Je me recommande à.mademoiselle de~Bieux 1. Escript à Falaise, le v1]° janvier.

HENRY.

Suzanne de Rieux, seconde fille de Guy de Rieux, seigneur de Chasteauneuf, et de Jeanne de Chastel, était nièce de Renée de Rieux, dite la belle Chasteauneuf ; dont Henri III avait été si éperdument= épris, et qui tua de sa propre main, en 1577, son premier mari Antonetti. Suzanne de Rieux, pour laquelle le Roi exprime ici une attention galante, épousa Pierre de Montmoreneyç marquis de Thury, troisieme fils de Pierre de Montmorency et de Jacqueline d'Avaugour.