Page:Henri Poincaré - Théorie analytique de la propagation de la chaleur, 1895.djvu/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


TRANSFORMATION DE COORDONNEES 21 Le solide ainsi obtenu est assimilable à un petit parallé- lipipède rectangle en raison de l'orthogonalité du système. Calculons les arêtes. Considérons BB' par exemple. Les points B et B' ont pour coor- données: On voit donc que les dimensions du parallélipipède sont : . ad\ bdt\ cdÇ. Le flux à travers ABGD est: etl'ona: Donc le flux est: Le flux à travers A'B'C'D* est