Page:Henri Poincaré - Théorie analytique de la propagation de la chaleur, 1895.djvu/37

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


28 ÉQUATION DU MOUVEMENT DE LA CHALEUR Supposons que le problème des températures variables ail deux solutions V et Y'. On aura pour tous les points intérieurs : et à la surface: et,enfin,pour<=o: On voit que l'on aura pour tous les points intérieurs : à la surface: r et, pour i==-o:.".. . Il suffit de démontrer que \V est nul, c'est-à -dire que, si dans le problème des températures variables les fonctions V0, et f sont nulles, la fonction V elle-même est constamment nulle. Soit Y la solution du problème dans ce cas. Considérons la fonction J; étendue à tout le corps.