Page:Henry - Le Père Lachaise historique, monumental et biographique.djvu/54

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

belle sépulture de la famille Desmarests (235), puis celle de la famille Marcotte, qui renferme les restes d’un chevalier Thomas de Cantorbéry Becquet.[1]

Un peu plus bas que la sépulture Mariotte nous voyons, à droite, près du grand sarcophage de la famille Libert, la tombe de PHILIPPON DE LA MADELEINE, ancien intendant de Charles X, chansonnier et vaudevilliste distingué.

Derrière la tombe de Philippon se trouve celle de GOSSEC, célèbre compositeur de musique, auteur de l’Apothéose de Voltaire, de l’Hymne funèbre de Mirabeau, etc. (119).

Nous laissons ensuite à gauche la sépulture Dubois (237), puis le sentier de Roguet, et nous arrivons au rond-point, qui nous offre d’abord, à gauche, une sépulture surmontée d’une statue colossale de la Vierge. L’enfant divin, debout sur les genoux de sa mère et soutenu par elle, donne en souriant sa bénédiction. Cette sépulture renferme les restes du général Malet et du comte Malet, son frère, ancien officier de cavalerie, qui se fit prêtre après la mort de son épouse.

Près de la sépulture Malet, nous voyons le mo-

  1. L’histoire nous apprend que Thomas Becket, archevêque de Cantorbéry au douzième siècle, fut assassiné au pied de l’autel, par ordre du roi Henri II ; mais nous ignorions que ce prélat, dont l’Eglise a fait un saint, eût laissé des héritiers de son nom et de son titre épiscopal.