Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/215

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
179
LANN-LAREIN


Lann, s. f., monastère, lieu saint, endroit plan, corn. lan, cymr. llan, vbr. lann « région » (et cf. éd), vir. land, ir. et gael. lann « enclos » : d’un celt. Handâ « étendue de sol », qui représente un i.-e. *landha, cf. ag. land et al. land « pays », vsl. Içd-ina « lande » et russe Ijad-ina[1].

Lanô, laṅv, s. m., flux, cymr. liante id., cf. corn. lan-w-es, « plénitude, abondance » : dér. secondaire du même radical que leùn. V. ce mot.

Laon, s. f., variante de lavn-en. V. ce mot.

Laoak, adj., lâche, desserré, mbr. lamq, etc. : abstrait du vb. mbr. laoscat, « lâcher, desserrer ». V. sous leùskel.

1 Laouen, s. f., pou, mbr. louen, corn. louen et lewen, cymr- lleuen, vbr. leu- id. : soit un celt. *low-es-, dont le radical se retrouve en germanique, ags. lu-» > ag. louse, vhal. lus > al. laus.

2 Laouen, adj., joyeux, mbr. et corn. louen, cymr. llawen, et cf. vir. laine, ir. et gael. loinna joie » : d’un celt. # /aw ?-eno->gaul. -launos dans Cata-launi[2] « Châlons » et autres noms de lieux, rac. LAW « jouir » attestée par sk. lô-ta et lô-tra « butin », gr. ἀπο-λαύ-ειν « jouir de », lat. lû-cru-m « gain », got. lâu-n étal, lohn « salaire », vsl. Zoo-# « prise de chasse », etc.

Laouénan, s. m., roitelet : dér. du précédent.

Laouer, s. m., auge, mbr. louazr, vir. làalhar, gaul. Hautron « bain » : d’un celt. *lowo-tro-, cf. gr. λου-τρό-ν « bain », tous deux dér. de rac. LOW. V. sous glao — Aucun rapport avec le suivant.

Laour, s. f., cercueil : cf. mbr. laur, « douleur, peine », empr. fr. labour altéré ; mais bien plutôt empr. fr. ancien laor s. f., « largeur, étendue », d’où « mesure du corps étendu » (par euphémisme). — Conj.

Lapa, vb., laper. Empr. fr. d’origine germanique.

Lapas, s. m., lavette : dér. de mbr. lap. V. sous lab.

1 Lark, adj., libéral, généreux, mbr. larg, cymr. llary « aimable ». Empr. lat. larg us, et cf. fr. larg-esse (mais le k fait difficulté).

2 Lark, adv., loin, profondément : identique au précédent[3].

Lard, s. m., graisse animale non fondue. Empr. fr. ancien lard, ou abstrait du vb. larda (empr. fr. larder), avec extension de sens.

Larein (V.), laret (T.), vb., parler, dire : pour lavarout (L.), par contraction du radical de lavar.

  1. Fr. lande vient du celtique plutôt que du germanique ; mais, à en juger par le vocalisme slave, le celt. pourrait être empr. germ. très ancien.
  2. « Qui prennent plaisir au combat ». V. sous kadarn.
  3. Cf. le fr. ample-ment.