Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/234

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
198
MEL-MÉNAOUED

par contamination du précédent ou contact du roman (prov. melha).

1 Meḷ, s. m., mulet (poisson), mbr. meill. Empr. lat. mugil, ou plutôt empr. fr. ancien meuil (du même). Cf. moullek (tout différent).

2 Meḷ, s. m., poing, mbr. meilh et (plus complet) meilh an dorn, vir. mul-dorn, exactement « tête [formée par] la main » ; cf. mbr. melle « sommet de la tête », vir. et gael. mull-ach « sommet », ags. mold-a « suture du crâne » et sk. mûrdh-àn « tête ». V. aussi mêliez.

Mélaouen, s. f., mélilot : dér. de 1 mél.

Mélen, adj., jaune, corn. milin, cymr. melyn id. : d’un celt. *mel-ino- (couleur de miel ?), cf. sk. mal-inâ « sombre », gr. μέλας « noir », lit. mèl-yna-s « bleu » 1 (dont le radical est *mèl-).

Mélének, s. m., verdier : dér. du précédent.

Melchen, s. m., trèfle, mbr. melchonenn, cymr. meiUion id. : dér. de 1 mél avec évolution normale du y brittonique en ch breton.

Melcliouéden, s. f., colimaçon, mbr. melfeden, etc., et cf. melhuenn (V.) « morve », cymr. malw-od-en « limaçon » : dér. du radical *maU-* « mou », mais cf. ir. et gael. mail « lent ». V. sous malle* héot.

1 Mell, s. m., articulation, vertèbre, corn. mal (pl.mell-ow) % cymr. cymmal « jointure » : d’un radical celt. *mel-s-, qui est le même que celui du gr. μέλ-ος « membre », cf. sk. mâr-ma « organe » et lit. mel-m& « dos ».

2 Mell, s. f., gros ballon ; le même que mbr. melle (sous 2 meḷ).

3 Mell, s. m., millet : soit un celt. *millo- pour # mi7-yo-, de même formation que lat. mil-iu-m (> fr. mil), isolé par ailleurs.

Mêliez, s. f., suture de la tête : dér. de melle (sous 2 met).

Mellézour, s. m., miroir : dissimilé pour *merezour. Empr. lat. romanisé *miradàrio <C bas-lat. mirâtôrium. Cf. aussi mirout.

Mellon, s. m. pi., renouée : pl. de 1 mell « nœud ».

Melré (C), s. m., souci. — Étym. inc. Cf. mail.

Melv (V.), s. m., morve. V. sous melc’houéden.

Melven, s. f., variante de balafen, et cf. mégel.

Men, s. m., variante de méan. V. ce mot.

Ménaoued, s- ni., alêne, mbr. menauet, cymr. mynawyd, vir. menad id. : soit un celt. *minaxjo-etO’ y cf. gr. σμινύ-η « pioche » (objet pointu).

[1]

[2]

  1. Sur le caractère fuyant des désignations de couleur, on comparera glas glazaour, géot et gell.
  2. L’aspiration bretonne n’est donc pas primitive.