Page:Henry - Lexique étymologique du breton moderne.djvu/264

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
228
PRENNAPUZÉ

crann « arbre » : d’un celt *qrenno-, qui rappelle gr. ϰράνον et lat. cornus « cornouiller » (bois très dur), lit. kér-a-s « tronc dépouillé », etc. ; cf. aussi lat. quer-nu-s « de chêne ». — Rien de satisfaisant.

Prenna, vb., fermer (par une barre de bois). Cf. prenn.

Préṅv, prév, préoṅ, s. m., ver, corn. et cymr. pryf, vit. cruim, gael. cruimh id. : d’un celt. *qrimi- < i.-e. *qrmi-, sk. kfmi, lit. kirmi-s, et cf. lat. vermis (< *qvermi- ?), mais sans rapport avec ag. worm.

Prézek, s. m., parole, discours, sermon : abstrait de mbr. prexec, « prêcher, parler », cf. ir. pritchaim. Empr. lat. praedicàre.

Prî, s. m., argile, corn. pry, cymr. pridd, vir. cré (gén. criad), gael. crè id. : d’un celt. *qrë-yâ, sûrement apparenté à lat. crë-ta, « marne, craie », mais sans aucun autre équivalent connu.

Pried, s. m. f., époux, épouse, corn. priot (voc.) > pries, cymr. priodii. Empr. lat. prîvâtus « qui appartient en propre à ».

Prim, adj., trop petit, avare, prompt, cf. cymr. prin « rare » : paraissent deux dérivations légèrement différentes, ayant eu primitivement le sens de « cher », de la rac. à voyelle longue signifiant « acheter » qu’on trouvera abrégée sous préna. Cf. aussi cymr. prid « précieux ».

Priz, s. m., prix, valeur. Empr. fr. ancien pris.

Prof, s. m., offrande, présent de noce (T.) : abstrait d’empr. fr. ancien profrer « offrir ». — Loth.

Pudask, s. m., putois : suppose un vb. perdu *puda « puer ». Dér. d’empr. lat. patëre, et cf. le nom français.

Pucha, vb., s’accroupir : proprement « se faire petit », dér. d’un mot perdu qui est à peu près identique au cymr. pwt « petit ». Dér. d’empr. lat. pittus « petit » contaminé de putidus « affecté ». — Conj.

Puḷ, adj., abondant, mbr. puill id. : abstrait de mbr. puilla > pula, « se multiplier, abonder ». Empr. fr. altéré pulluler. — Conj.

Puñez, s. m., abcès, furoncle. Empr. fr. ancien pugnès, « punais, fétide ».

Puṅs, s. m., puits. Empr. fr. nasalisé. Cf. bendel[1].

Pûr, adj., pur, propre, corn. par, « très, tout à fait » (cf. br. peur-), cymr. pur, « pur, sincère ». Empr. lat. parus.

Pût, adj., acre, sauvage. Empr. fr. ancien put id.

Puzé, s. m., chien courant : pour *buzé, cf. cymr. bytheuad id. Empr. ags. bicce > ag. bitch « chienne ». — Conj.

  1. Cymr. pydeto est lat. puteus sans altération.