Page:Histoire des premiers temps de la Grèce, Tome 1 (1822).djvu/411

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée

348 DES PREMIERS TEMPs ^ mère dit qu’il avoit emmené beaucoup de monde avec lui ; cependant il ne conduisit que neufvais seaux au siége de Troie, ce qui prouve qu’il n’étoit pas encore très-puissant. Symé, petite île voisine du continent de l’Asie mineure, qui avoit été peuplée par quelques-uns des Pélasges venus de la Thessalie avec Triopas (1), envoya trois vaisseaux commandés par Niréus, fils de Charopus et d’Aglaé, et le plus beau des Grecs après Achille (2). ’- - Cos, Nisyre, Carpathus, Casus, et quelques autres îles voisines qui avoient d’abord été habitées par les Cariens (3), et ensuite soumises par les des cendants de Triopas, envoyèrent trente vaisseaux sous les ordres de leurs deux rois, Antiphus et Phidippus, fils de Thessalus, fils d’Hercules et de (1) Diodore, L. V, $ 55. Elle fut en effet long-temps (2) Iliade, Liv. II, v, 671 et suiv. - (3) Cos étoit dans la Carie, suivant Pomponius - Méla , Liv. II, ch. 7, et Pline, Liv. V, ch. 56 ; elle avoit été peuplée par Mérops, fils s de Triopas, qui lui avoit donné son nom , Stephanus Byzantinus, verb. , Mépo}. connue sous le nom de Mé ropide. Calydne, Nisire, Car pathus, etc., avoient ancien nement été habitées par les Cariens, Diodore, Liv. V , $ 54. Elles furent ensuite soumises par les rois de Cos, qui§h . Triopas.