Page:Histoire philosophique et politique des établissemens et du commerce des Européens dans les deux Indes, v9.djvu/301

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page n’a pas encore été corrigée


55 DES DEUX Indes : 287 i, religion , ils arment leurs mains pour le „ carnage ; & c’eft contre vous. Ils traitent „ tous les hommes de frères ; & vous , ), vous feuls de tous les peuples êtes exclus , de ce titre. Ils ont appris au monde que les fauvages Américains , que les nègres de l’Afrique leur font déformais moins 5, étrangers que les citoyens de l’Angle- „ terre. „ Armez - vous. Vengez vos droits ofjy fenfés. Vengez votre grandeur trahie. Dé- 5, ployez cette puifTance qui fe fait redouter dans l’Europe , dans l’Afrique & dans l’Inde, qui a fi fouvent étonné l’Amérique elle-même ; & puifqu’entre un peuple fou- 5, verain & le fujet qui fe révolte, il n’y a „ plus déformais d’autre traité que la force , „ que la force décide. Confervez, reprenez 5, cet univers qui vous appartient , & que „ l’ingratitude & l’audace veulent vous „ ravir ». Les fophifmes d’un rhéteur véhément , XLIV. appuyés par l’influence du trône & par l’or- ^^^^^ ^"^’ ? gueil national , étouffent dans la plupart termine à des repréfentans du peuple le defir d’un ar- "f "^î"^ ^" ^ 1^ 1 colonies par rangement pacifique. Les réfolutions non- la forée.