Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/304

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
288
LABRADOR ET ANTICOSTI

leurs aïeux de la vieille France. À moins, toutefois, que nous ne soyons infidèles aux desseins de Dieu sur nous. Mais non ! Espérons qu’il nous retiendra, même malgré nous, dans le droit chemin !

Mardi, 16 juillet. — Il y a encore, à cette date, trois survivants des premiers habitants de la Pointe-aux-Esquimaux : Benjamin Petit-Pas, Hippolyte et Vital Boudreau. J’ai pu interroger longuement ces deux MM. Boudreau sur l’histoire de la localité, les divers genres de pêche que l’on y pratique, et sur d’autres sujets propres à intéresser. En outre, j’ai pu obtenir de M. P. Vigneau, gardien du phare de l’île aux Perroquets, l’annaliste dont j’ai déjà parlé, communication de plusieurs parties de son journal. Tout cela, joint à des renseignements puisés à d’autres sources encore, me met en mesure de raconter au long l’histoire de cet établissement.

Je vais reproduire d’abord tout ce que m’a communiqué M. Vigneau sur la Pointe-aux-Esquimaux, ou « la Pointe », comme on dit souvent sur la Côte ; car les noms ne doivent jamais être trop longs ; autrement on les abrégera fatalement. La linguistique, si nous l’interrogions là-dessus, n’en finirait plus d’apporter des exemples à l’appui de cette proposition.

Comme on le verra, les habitants de la Pointe sont presque tous venus des îles de la Madeleine. Ce courant d’immigration, d’après M. Vigneau, s’est continué, par étapes, à des intervalles de trois, quatre et cinq ans, jusque vers 1872. Depuis cette date, il n’est plus venu personne, « si l’on excepte quelques-uns qui s’en étaient retournés et qui sont revenus ; aussi, quelques jeunes gens qui venaient y passer un an ou deux, et s’en retournaient ensuite… » Ainsi, la population de la Pointe est composée de familles du Havre-aux-Maisons, de L’Étang-du-Nord et de l’île Amherst. Mais ces derniers ne sont venus que sur les dernières années. Le point de départ principal est le Havre-aux-Maisons. » Il faut ajouter qu’il est venu aussi plusieurs familles du district de Québec s’établir à la Pointe.