Page:Huard - Labrador et Anticosti, 1897.djvu/370

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
352
LABRADOR ET ANTICOSTI

à la légère, voulant ignorer les minutieuses recherches auxquelles je me suis livré pour résoudre le problème.

La carte de Bellin, datée de 1744, donne le nom de Goines à cette rivière. En divers documents, beaucoup plus récents, on trouve Aquanus, et Goynish. Les cartes de l’Amirauté disent : Agwanus. Les gens de la Côte prononcent : Gouanis. Dans la jolie brochure Nos rivières et nos lacs (1895), que je soupçonne d’avoir été publiée par le commissariat des Terres de la Couronne, on a adopté la dénomination de Goynish. Comme on le voit, il y a de la filiation entre les mots : Goines, Gouanis ou Goinis, Goynish. Étant donné, en outre, qu’au ministère des Terres de la Couronne, à Québec, on s’est arrêté à l’orthographe « Goynish », je crois qu’il n’y a plus à hésiter, et que personne ne refusera de dire : Goynish quand l’occasion s’en présentera, bien entendu.

Lorsqu’on voyage en goélette, on n’entre pas quand on veut dans la rivière Goynish, comme je l’ai dit précédemment. Il faut attendre pour cela que la marée soit haute. Or, quand nous arrivâmes à son embouchure, la mer n’avait pas encore assez monté pour que notre vaisseau s’engageât sans péril dans cette entrée. Heureusement, les Goynishois nous avaient aperçus de loin, et toute une flottille de barges joyeusement pavoisées était là à nous attendre, pour nous conduire à terre sans retard.

L’estuaire de la Goynish est long, assez large, et se recourbe à gauche en partant du fleuve. C’est un bon havre pour les petits vaisseaux. Les points de vue qui s’offrent à nous, à mesure que nous pénétrons dans ce petit golfe, sont de toute beauté.

Nous descendons à terre, sur la rive ouest de la rivière. Toute la population est venue là, au-devant de son premier Pasteur, et lui fait cortège jusqu’à la maison qui sert de chapelle pour la circonstance. Monseigneur ne pouvant faire ici qu’un séjour de quelques heures, sur-le-champ Sa Grandeur célèbre la sainte Messe, fait une instruction à cette bonne