Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome II.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


éditeur d’ici, M. Muquardt dont je t’ai déjà parlé. Les libraires d’ici ont peur de mon livre du Deux-Décembre. Je serai évidemment obligé de ne le publier qu’à Londres. Du reste, l’important est de le faire. Il est certain qu’il sera publié. Comment, par qui, peu importe.

Remercie bien Mme Chambolle, si tu la vois, chère amie. Je t’envoie les plus tendres baisers de Charles et de moi. — Écris-nous bien vite et bien long[1].


À Madame Victor Hugo.


19 mars. Bruxelles.

Je t’ai écrit avant-hier, mais je ne veux pas qu’un paquet parte sans un mot de moi pour toi. Chère amie, nos lettres se sont croisées. J’ai reçu la tienne au moment même où tu devais avoir la mienne. Je vais aller tout de suite chez M. Coppens[2]. Dis à sa femme que je l’ai déjà vu plusieurs fois ici ; il ne me paraissait pas si accablé. Je tâcherai de le faire           [3] habituellement avec nous. Tu as dû recevoir par Mme Noël Parfait une lettre à l’adresse de M. Duboy, avocat à la Cour de cassation. Il serait très important d’avoir le plus tôt possible la réponse à cette lettre. Tu vas le comprendre.

J’ai besoin, pour mon livre, de détails sur ce qui s’est passé le Deux Décembre à la Haute-Cour. Marc Dufraisse a écrit à M. Duboy, qu’il connaît, pour lui demander ces détails. Tâche d’avoir la réponse de M. Duboy. Envoie chez lui. Peut-être ne faudrait-il pas lui dire que ces détails me sont destinés. Il n’aurait qu’à avoir peur !

Depuis que je t’ai écrit, Charles s’est un peu remis au travail. Presse-le dans le même sens que moi : un livre solide et sérieux qui sente son proscrit et qui ne laisse à personne le droit de dire qu’il n’a rien tiré de sa prison.

Son volume de vers publié à présent serait une très grosse faute. On le démonétiserait tout de suite avec cela, bêtement, mais sûrement.

  1. Bibliothèque Nationale.
  2. Le baron Coppens, qui avait participé à la résistance au coup d’État, parvint à gagner la Belgique. Un chapitre de L’Histoire d’un Crime raconte les péripéties de son voyage. Le baron Coppens a été inhumé au Père-Lachaise. On voyait encore, en 1907, l’inscription suivante sur sa pierre tombale :
    {{c|histoire d’un crime.
    Chapitre XV. Fin. — Comment on sortit de Ham.
    Victor Hugo.

    Pas d’autre indication. Le baron Coppens avait voulu associer son nom à celui du grand poëte. Cette inscription a disparu.

  3. Une partie déchirée de la lettre contenait le mot que nous laissons en blanc.