Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/240

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


10 avril 2 h. 1/2.

Votre lettre datée Jeudi m’arrive, et les feuilles 15 et 16, et les autres. — Hetzel m’écrit que 40, tirés exprès pour les journaux, sont à ma disposition. Claye vous les remettra. Puisez-y. J’ajoute une première page pour T. Delord. Tout ceci in haste. Est-ce que vous n’avez pas reçu la lettre où je vous remercie du peu de fautes ? — Demandez donc à M. Pelvey s’il a reçu la lettre où je lui renvoie le traité Houssiaux signé.

Tendresses sans fin.


Carini aussi, oui, certes[1].


Au même[2].


22 avril.

Vous avez un art admirable de rendre des services, les plus généreux, les plus délicats, les plus dévoués services, et de remercier ensuite. Vos lettres sont pour moi inexprimables. Vous me rendez grâce en termes charmants de vous avoir donné toute cette peine. Que vous dire et que vous répondre ? Je ne puis répliquer à tant de courageuse et inépuisable amitié que par quelque chose d’énorme. J’accepte vos remerciements !

L’exemplaire est arrivé tout à l’heure. Encore une reconnaissance que je vous dois. Il revenait de droit à ma femme, mais avec sa permission, je l’ai donné à Auguste : il m’a semblé que c’était comme si je vous le rendais à vous-même, et que ce que je recevais de ce frère-là devait aller à ce frère-ci. Faites tout comme vous le dites. Voici les quatre premières pages demandées. Celle où le nom n’est pas est pour Villemain. Vous l’enverrez ou ne l’enverrez pas, selon votre appréciation.

La grosse caisse a été déballée hier ; tout était en bon état ; ma femme, en remerciant votre admirable et charmante femme, me charge de lui dire que le chef doré et sculpté du lit n’y était pas, non plus que le paquet contenant la tenture Chine, soie blanche et figures brochées or et couleur. Cela est sans doute dans les caisses qui vont suivre. Nous nous sommes élevés de nous-mêmes jusqu’à cette explication.

Envoyez-moi les journaux que vous croirez intéressants pour moi ou mériter remerciement. Je ne sais plus que vous dire à la fin de mes lettres.

Amo te.
V.[3]
  1. Bibliothèque Nationale.
  2. Inédite.
  3. Bibliothèque Nationale.