Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/282

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Écris-moi ta prochaine lettre


à M. Victor Hugo
poste restante à Braine l’Alleud.
Belgique.

Dès que les quatre colis seront arrivés, donne-m’en avis tout de suite. Je t’embrasse tendrement. Que de récits à vous faire à tous de ce que je vois ici ! — Mais si vous venez, comme je l’espère, quelle joie, mes enfants bien-aimés !

Je sais que Mme Engelson est charmante pour Adèle. Dis-lui combien j’en suis touché. Mes meilleurs souvenirs à MM. Kesler et Duverdier. Mes hommages à Mesdames Duverdier et Marquand. Serre pour moi l’excellente main de M. Marquand[1].


À Albert Lacroix[2].


Hauteville-House, 29 7bre.
Monsieur,

Votre dépêche ne me parvient qu’aujourd’hui dimanche. Le dimanche anglais sévit ici dans toute sa rigueur. Au moment où l’on me remet votre dépêche, le bureau du télégraphe est fermé, et je ne suis même plus à temps pour affranchir cette lettre, le bureau de la poste subissant comme le reste, la clôture générale. Ma réponse par la poste vous parviendra maintenant presque aussi vite que par le télégraphe. D’ailleurs, il n’y a aucune urgence, la Reine des Îles ne faisant le trajet de Cherbourg à Guernesey que deux fois par mois et à des époques indéterminées. Elle devait partir dimanche, et n’est point partie ; elle annonce son départ pour jeudi ; partira-t-elle ? Cela dépend du vent. Cela dépend aussi du chargement qu’elle aura. Si vous preniez cette voie, vous vous exposeriez à passer sept ou huit jours d’attente à Cherbourg. Du reste, si elle était fixe, ce serait de beaucoup la meilleure. Mais elle n’a aucune régularité ni aucune certitude. Je ne puis donc, pour le trajet de Bruxelles ici, que m’en référer aux détails contenus dans ma précédente lettre.

Croyez, Monsieur, je vous prie, à mes sentiments les plus distingués.

Victor Hugo[3].
  1. Bibliothèque Nationale.
  2. Inédite.
  3. Correspondance relative aux Misérables. — Bibliothèque Nationale.