Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/299

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



On t’aime, on te regrette et on te désire, sans un atome de blâme ou d’ombre, voilà l’état de tous les cœurs ici. Je ne vois pas d’exception. S’il y en a, ce sont des quasi-indifférents, dont tu te soucies aussi peu que moi. Quant à moi, j’en appelle au grand et magnifique avenir qui t’appartient, et je veux que tu sois à la fois éclatant et heureux.

Mon travail ne me laisse pas une minute. Je l’interromps pour t’écrire ce mot en hâte. Ta mère va aller passer un mois près de toi. Je l’envierai. Travaille, et chasse tout nuage de ta pensée, mon fils bien-aimé.

V.


À Paul Meurice[1].


H.-H., 3 mars.

J’ai votre douce et chère lettre. C’est déjà le succès, c’est plus que le succès. C’est le cri affectueux d’un bon et grand cœur. Je vous remercie avec toutes les effusions du mien.

Toutes vos indications sont excellentes ; suivez-les. Je les approuve toutes.

Je préfère ce que vous préférez.

Et cela est tout simple, aimant ce que vous aimez.

Ma femme vous portera ceci. Elle est bien heureuse. Elle va vous voir. Serez-vous assez bon pour lui remettre 262 fr. destinés à compléter ce que je lui ai remis pour la dépense de son mois à Paris. Au moment de son départ pour revenir ici, vous voudrez bien, n’est-ce pas ? lui remettre encore 61 francs pour son voyage. Vous me compterez le tout.

Mettez mes hommages aux pieds de madame Paul Meurice.

Je vous serre dans mes bras.

V.

Votre erratum de ponctuation est parfaitement juste[2].


Au même[3].


10 mars. H.-H.

En hâte. Puisque vous avez déjà la 2ème partie, Cosette, je vous écris au galop. Je pense que ce petit mot arrivera à temps. Voici pour le livre Waterloo quatre modifications importantes. N° 1. — Feuille II, chap. iii, p. 32, troisième alinéa, quatre lignes ci-jointes à intercaler après : s’en ressentait. N° 2. - Feuille III, chap. v, p. 48, 1. 5, six lignes à intercaler après : se déforment l’un par l’autre. N° 3. - Feuille 8, chap. xiv, p. 132, 1. 20, après :

  1. Inédite.
  2. Bibliothèque Nationale.
  3. Inédite.