Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Correspondance, tome IV.djvu/341

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


À François-Victor[1].


Heidelberg, dimanche 6 7bre.

Mon Victor bien-aimé, la caravane t’accepte avec enthousiasme. Busquet nous a quittés, Hetzel nous rejoint pour un jour, mais quand tu nous joindras, il n’y aura plus que nous trois (et peut-être Lecanu). Voici :

Cette lettre part aujourd’hui 6 7bre, elle t’arrivera le 9. Fais ma commission indiquée ci-contre, et pars le 10. Le 10 au soir tu seras à Londres, le 11 au matin tu pars de Douvres pour Ostende, et tu es le soir à Bruxelles ; le 12 tu pars de Bruxelles pour Trêves par le chemin de fer, et tu es le soir à Trêves. Tu descendras hôtel de la maison rouge. C’est là le rendez-vous. Je te rembourserai les frais de ton voyage. Si nous ne sommes pas le 12 à Trêves, ce sera un retard imprévu, mais très petit, d’un jour tout au plus. Tu nous attendrais dans ce cas-là en visitant la ville qui est admirablement intéressante. Si par suite d’un mieux de Mme de P., tu allais avec ces dames et non avec nous, informe-nous en tout de suite par une lettre adressée à Charles Hugo, à Trêves, poste restante, afin que nous ne t’attendions pas. Mais tâche de venir, mon Victor chéri. Nous ferons à quatre et dans une voiture à nous un bon petit voyage d’une dizaine de jours en Belgique qui, je crois, te plaira. Quant à l’Angleterre, il faut y renoncer pour cette année, moi du moins. Mon travail me réclame, et d’ailleurs l’affaire que tu sais exige que quelqu’un soit à Hauteville-House, en cas d’incident.

Je t’offre ce petit voyage belge, comme une récompense de ton admirable et vaillant travail. Pars tout de suite, viens avec nous, sois heureux et rends-nous heureux. Ainsi rendez-vous le 12 7bre à Trêves[2].


Au même[3].


Dürkheim, 7 7bre.

Mon Victor, je t’écris en hâte pour modifier ma lettre d’hier 6. J’espère que celle-ci te parviendra à temps. Il y a un petit changement dans notre itinéraire. C’est a Bade (Baden-Baden) et non à Trêves, qu’il faut que tu viennes nous retrouver, sans t’arrêter à aucune étape intermédiaire, et de toute la vitesse des chemins de fer. Bade est à 1 jour 1/2 de Bruxelles par Aix-la-Chapelle, Cologne, Mayence et Manheim. Tu te feras conduire en arrivant à Bade, à une petite demi-lieue de là, à Lichtenthal, Hôtel de l’Ours.

  1. Inédite.
  2. Bibliothèque Nationale.
  3. Inédite.