Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/520

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


9 septembre. — Rastadt est une ville rococo peinte en rose, célèbre par l’assassinat des plénipotentiaires français en 1799. Visité le château. Dévastation et pillage. On a crié pour le château de Neuilly saccagé par une colère du peuple ; on ne dit rien du palais de Rastadt pillé par un prince.

Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II p520.jpg

Propriété d’un peuple construite par l’histoire et pour l’histoire, démolie et confisquée par un individu.

Les trophées de la guerre contre les turcs ont disparu. Où sont-ils ? Salle du prince Eugène et du maréchal de Villars démantelée. Chambre à coucher de Napoléon et de Marie-Louise dévastée.

Admirable vestibule rococo qui sert de hangar et où l’on décharge un fourgon de déménagement.

Grande place, fontaine. Médaillon rococo farce et ressemblant d’un Géronte en cuirasse ; au bas ceci : Divo Bernardo etc. — Ce divin Bernard était un marquis de Bade vers Louis XV. Il est contrebuté dans la divinité par deux dauphins.

Tremblement de terre qui devait avoir lieu dans le marquisat de Bade en 1770, et qui a été décommandé par Saint-Alexis. Le marquis de Bade a récompensé ce saint par une fontaine.


10 septembre. — Bühl. Vu la petite ville. Très jolie. Vieille, avec maisons de bois à galerie. Une rivière de montagne la traverse. Chaque jardin