Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., En voyage, tome II.djvu/524

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


silence se fait. Le canonnier du tonnerre s’en est allé. Je dessine la ruine.


27 septembre. — Clerraux. Revisité le château. La cheminée de pierre du salon, le curieux billard Louis XV, la grande horloge Louis XIV, la boiserie de la chapelle, les chambres meublées sous le Directoire. — Des madame Récamier jouant du forte devant des paysages gris. La tour des archives, fermée. Ils font bien, cachez vos crimes. — Revu le soir le château du dehors à la pleine lune.

Le château de Clervaux appartenait aux comtes de Lannoy. Un Lannoy a reçu l’épée de François Ier à Pavie. Le dernier comte est mort vieux il y a huit ans. Au dire des habitants de Clairvaux, son fils s’étant marié hors de la noblesse, il l’a déshérité et laissé tout au comte de Tornaco. De là, procès à la mort du comte de Lannoy. Les tribunaux luxembourgeois ont sanctionné cette exhérédation stupide. Le château aujourd’hui est aux Tornaco.