Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome IX.djvu/60

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Des morts, pâles, seront entrevus dans les blés
Et sous la transparence effrayante des fleuves ;
Quoi ! toutes les douleurs, les orphelins, les veuves,
Les vieillards, mêleront leurs lamentations... —
Ah! prenez garde à_vous, rois! car vos actions
D’où sort on ne sait quelle ombre extraordinaire
Font écouter à Dieu les conseils du tonnerre !


*