Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome IX.djvu/90

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


•]6 LE MANUSCRIT DU PAPE. Locke et Pyrrhon qui raillent en niant. . . Page 3 I . Malgré Pascal doutant et Voltaire niant. . . gouffres ! ê soleils ! éternel firmament ! Dérision lugubre ! insulte au firmament ! Jamais l’église n’erre et la chaire ne ment. Donc le pape jamais ne chancelle et ne ment. Profond fourmillement des astres et des êtres ! Page 32. Dieu le Pape. O soleils ! astres ! gouffres des êtres ! Que dites-vous du pape infaillible, et des prêtres, conciles croyant dominer vos hauteurs, mages qui,... mesurant vos hauteurs. Des conciles mettant le pied sur vos hauteurs, sinistre de Que dis-tu de ce tas de sinistres docteurs... EN VOYANT PASSER DES BREBIS TONDUES. Entourés d’aboiements j nus, mordus. , , Page 33. Où donc est votre laine, ô marcheurs lamentables ?. brebis, foule obscure, pauvres êtres ! brebis, proie obscure des vents traîtres ! Grelottez, ô bétail dépouillé, pauvres êtres ! justice , pitié , Page 34, La vérité, le droit, la raison, l’équité. Fuir dans l'effarement de la rapidité. Tout ce qu’on a de juste au fond du cœur, fouetté ! Troupeau triste Ds courent... On dirait le passage d’un songe. douleur C’est trop d’ombre. Oh ! pitié ! menant aux flots Sur des pentes sans but, croulant de toutes parts... EN VOYANT UNE NOURRICE. Page 39. Et l’homme, composé d’âme et de chair, est fait De la clarté de l'affre Du rayon de l’abîme et du lait de la femme. Les pléiades en haut, en bas les Machabées, Sont des groupes pareils j toute clarté descend Et se fait âme en nous et Et devient notre esprit et devient notre sang.. .