Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome X.djvu/162

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Nella, se dépêchant.
Mon père va rentrer.
Le duc gallus, à gunich.
Laisse-nous. Herborise.
Gunich fait une nouvelle révérence au dos de Nella, et sort.

SCENE III


Le duc gallus, s’avançant et saluant.
Madame… --Nella se retourne et le regarde.
à part.
Elle a grand air. Elle n’est pas surprise.
Haut à Nella.
Je suis un voyageur qui passe. S’il vous plaît,
pourrait-on ici boire une tasse de lait ?
En payant ?


Nella.

Sans payer. Oui, monsieur.
Elle verse du lait dans un gobelet.
Le duc s’assied sur une des deux chaises, et boit une gorgée de
lait. Nella va
et vient dans la salle, rangeant les meubles et serrant du linge
dans les bahuts
sans s’occuper de lui.
Le duc gallus, lorgnant la masure.
Pierre et briques.
édifice à classer parmi les historiques.
Lorgnant la fille.
— vingt ans. De trop grands yeux, et de trop petits pieds.
Revenant à l’inspection du logis.
— des ancêtres cassés. Des preux estropiés.
Force héros sans nez, perdus dans les décombres.
Ce mélange imposant de Charlemagnes sombres,