Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XII.djvu/161

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Ô champs mystérieux! Vallons! Eden visible!
Je suis doux comme vous et comme vous paisible!
Oiseaux! j'ai quelque peine à rappeler parfois
Mes strophes qui s'en vont avec vous dans les bois!
Nature! de vos chants ma chanson se compose,
Et je suis votre écho si je suis quelque chose.
Car j'inonde mon âme et mon vers attristé
De votre rêverie et de votre beauté,
J'admire, -et m'emplissant de vos douéeurs secrètes
Je fais ce que je suis avec ce que vous êtes!

XLVIII ARRIVÉE