Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXXIV UN JOUR QU'ELLE M'AVAIT DIT:


Oh! mes yeux sont à vous. Ils sont, je le proclame,
Audacieux,
Car leur regard parfois monte jusqu'à votre âme
Ou jusqu'aux cieux!

Gardez-les. Je vous donne, ô grand coeur que j'admire
Dans vos douleurs,
Leur langage secret, leur flamme, et leur sourire
Avec leurs pleurs.

A vous tout droit sur eux! le droit doux et suprême
De les charmer,
Le droit de les ouvrir,, et, quand vous voudrez même,
De les fermer!

20 mars 1845.

== X