Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/147

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


XXV NI VEA NON FRIGIDA==


Elle prouve que la blancheur
N'ôte à la femme
Aucune ivresse, aucun bonheur,
Aucune flamme;

Qu'en avril les coeurs sont enclins
Aux tendres choses,
Et que les bois profonds sont pleins
D'apothéoses;

Qu'une belle fait en tout lieu
Son doux manège,
Et que l'on peut être de feu,
Étant de neige.

5 avril.