Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIII.djvu/342

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



L'aurore est leur palais, l'ombre est leur forteresse,
Leur faux pouvoir devant l'éternel Dieu se dresse
Dans toute l'impudeur de sa rébellion;
ils,sont dorés, ils sont fangeux.

Grandis, lion!

9 octobre 1873. Paris.

== XIII Ô