Page:Hugo - Œuvres complètes, Impr. nat., Poésie, tome XIV.djvu/440

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


NOS AMUSEMENTS AVEC LAMARTINE, SOUMET, VIGNY, LES DEUX DESCHAMPS, SAINTE-BEUVE ET NODIER, VERS 1827


Amis; j’ai vu des morts le festin mémorable,
Ils parlaient à grand bruit, ils mangeaient du lapin ;
Leur appétit s’aiguise en leur lit de sapin,
Leur dent s’attaque à tout, aùx cuises, même au râble.
Mais ils parlaient ! c’était un bruit, dans le quartier !
Hélas, l’homme qui fait ce malheureux métier
De fantôme vivant parle peu, mais; mort; hâble.

CXIII J’aime ces grands esprits,