Page:Huyghens - Traité de la lumière, Gauthier-Villars, 1920.djvu/32

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
24
LES MAÎTRES DE LA PENSÉE SCIENTIFIQUE.


sorte qu’elle n’éclaire aucun objet que quand le chemin depuis sa source jusqu’à cet objet est ouvert suivant de telles lignes. Car si, par exemple, il y avait une ouverture B G, bornée par des corps opaques B H, G I, l’onde de lumière qui sort du point A sera toujours terminée par les droites A C, A E, Figure 7 : Principe de Huygens, cas d’une onde issue d’une source ponctuelle dans un milieu homogène.
Fig. 7.
comme il vient d’être démontré : les parties des ondes particulières, qui s’étendent hors de l’espace A C E étant trop faibles pour y produire de la lumière.

Or quelque petite que nous fassions l’ouverture B G, la raison est toujours la même pour y faire passer la lumière entre des lignes droites, parce que cette ouverture est toujours assez grande pour contenir un grand nombre de particules de la matière éthérée, qui sont d’une petitesse inconcevable ; de sorte qu’il paraît que chaque petite