Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/101

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


let i4o2) \ il fut nommé cadi à la place d’Ei-Bisati , et celui-ci le remplaça de nouveau en rebiâ premier 806 (septembre-octobre i4o3)^. En châban 807 (février i/io5), il fut nommé grand cadi, pour la cinquième fois, en remplacement d’El-Bisati^, qu’il eut encore pour successeur au mois de dou’l- caada (mai i/io5) . Enfin, au milieu du mois de ramadan 808 (5 mars j /4o6) , il remplaça El-Bisati ; mais il mourut le 2 5 du même mois ( 1 5 mars 1 406) ^, âgé de soixante et quatorze ans.

Telle fut la carrière d’Ibn Khaldoun. Livré malgré lui aux occupations les moins conformes à ses penchants, et obligé de sacrifier aux exigences de sa position comme homme d’Etat l’amour de la retraite et de l’étude, il essayait toujours de se dérober aux tracas des affaires publiques et y réussit quelquefois.

Ce fut dans ces intervalles de loisir qu’il put satisfaire à ses goûts favoris et rédiger plusieurs ouvrages, dont le seul qui nous reste, celui qui se compose de l’Histoire universelle et des Prolégomènes, a suffi pour immortaliser son nom. La lecture de l'Autobiographie et de certains chapitres de l'Histoire des Berbers fait clairement reconnaître qu’en sa qualité de secrétaire d’état et d’homme de cour il ne manquait ni d’habileté ni de talent, et qu’il avait presque toujours l’adresse de se ménager des amis, même parmi les ennemis des divers souverains dont il fut successivement le serviteur. Sa belle figure et l’élégance de sa tenue contribuèrent peut-être à son succès

doun fut remplacé par El-Bisati, au mois ’ Solouk , fol. 47 r"; Bedr ed-Dîn,

de châban (mars) de cette année. fol. yo r°.

’ Ibn Cadi Cliohba, fol. 199 v"; Bedr * Solouk, fol. 49 r°; Bedr ed-Dîn,

ed-Dîn, fol. 55 v°; Anba, fol. 1S9. loi. 70 v°.

’ Ibn Cadi Chobba, fol. 21a r’ ; Bedr ^ Soloak , fol. 56 r°; Bedr ed-Dîn,

ed-Dîn, fol. 64 v°; Solouk, fol. 4o v’. fol. 75 r°; Anba, fol 218 r°.