Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIBN KHALDOUN.

��xcv

��A cette liste on peut ajouter plusieurs lettres et un grand nombre de poëmes [cacîda] dont on retrouve des fragments dans l'Autobiographie et dans la vie d'Ibn el-Khatîb.

Mais l'ouvrage auquel Ibn Khaldoun doit sa grande renom- mée, c'est l'Histoire universelle et les Prolégomènes qui l'ac- compagnent. Parlons d'abord de l'Histoire. Cette vaste compila- tion se compose de notices, quelquefois très-étendues, sur tous les peuples et tous les empires qui ont figuré dans le monde, depuis les temps les plus reculés jusqu'aux dernières années du xiv° siècle. Rédigée sur un plan tout à fait nouveau, ainsi que l'auteur lui-même le fait remarquer avec une satisfaction évidente ', elle s'écarte beaucoup de la forme ordinaire des chroniques composées auparavant.

Au lieu de suivre d'un seul trait l'ordre chronologique des événements, depuis le commencement du monde jusqu'au temps de l'auteur, elle consacre une section spéciale, et quel- quefois un tableau généalogique, à chaque race, à chaque peuple et à chaque dynastie. Dans ces articles, Ibn Khaldoun réunit tous les renseignements qui concernent le peuple ou la famille dont il parle, renseignements jusqu'alors épars dans divers livres. Ce système offre, sans aucun doute, de grands avantages; il nous fournit sur chaque peuple et chaque dy-

��cari, forme deux gros volumes in-fol. La plus grande partie de l'ouvrage consiste en poëmes, lettres et autres pièces com- posées par le vizir, et en plusieurs notices biographiques, dans lesquelles l'auteur fournil des renseignement» sur les aïeux d'Ibn el-Khalîb, sur ses amis et sur ses contemporains les plus distingués. Un exemplaire de cet ouvrage se trouve à la Bibliothèque impériale, ancien fonds, n°* 768, 769. L'flistoire littéraire et poli-

��tique de l'Espagne, dont M. de Gayangos nous a donné une traduction abrégée, et dont le texte entier, remplissant plus de 1600 pages in-4°, vient d'être publié par les soins de MM. Dozy, Wright, Dugat et Krehl , avait été composée pour servir d'in- troduction à la biographie de Liçan ed- Dîn. Le passage relatif à Ibn Khaldoun et cité par El-Maccari se trouve dans le ma- nuscrit n° 759, fol. 9 r°. ' Voyez ci-après, p. 9.

�� �