Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/134

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


carrière. Le lecteur, ne se trouvant plus dans l’obligation de croire aveuglément aux récits qu’on lui a présentés, pourra maintenant bien connaître l’bistoire des siècles et des peuples qui l’ont précédé; il sera même capable de prévoir les événements qui peuvent surgir dans l’avenir.

J’ai divisé mon ouvrage en trois livres, précédés de plusieurs chapitres préliminaires (Mocaddemat, c’est-à-dire Prolégomènes) renfermant des considérations sur l’excellence de la science historique, l’établissement des principes qui doivent lui servir de règles, et un aperçu des erreurs dans lesquelles les historiens sont exposés à tomber.

Le premier livre traite de la civilisation et de ses résultats caractéristiques, tels que l’empire, la souveraineté, les arts, les sciences, les moyens de s’enrichir et de gagner sa vie; il indique aussi les causes auxquelles ces institutions doivent leur origine[1].

Le second livre renferme l’histoire des Arabes, de leurs diverses races et de leurs dynasties[2], depuis la création du monde jusqu’à nos jours. On y trouve aussi l’indication de quelques peuples célèbres qui ont été leurs contemporains et qui ont fondé des dynasties. Tels sont les Nabatéens, les Assyriens, les Perses, les Israélites, les Coptes, les Grecs, les Turcs et les Romains.

Le troisième livre comprend l’histoire des Berbers et de leurs parents, les Zenata, avec l’indication de leur origine, de leurs diverses tribus, des empires qu’ils ont fondés, surtout[3] dans le Maghreb.

Ayant P. 7.ensuite fait le voyage de l’Orient afin d’y puiser des lumières, d’accomplir le devoir du pèlerinage et de me conformer à l’exemple du Prophète en visitant la Mecque et en faisant le tour de la Maison-Sainte, j’eus l’occasion d’examiner les monuments, les archives et les livres de cette contrée. J’acquis alors ce qui m’avait
  1. La partie de l’ouvrage à laquelle on donne ordinairement le litre de Prolégomènes se compose des prolégomènes proprement dits et du premier livre.
  2. Hors du Maghreb, les Berbers avaient fondé en Egypte l’empire des Fatemides. En Espagne, les Zîrides de Grenade, les Almoravides et les Almohades étaient des Berbers.
  3. Pour [texte arabe], lisez [texte arabe].