Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/179

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


DIBN KHALDOUN. 55

de sa mort, le Mehdi se distingua par l'austérité de sa vie, par sa tempérance , par la patience qu'il montra dans l'adversité et par son détachement des choses de ce monde. La fortune, les biens de cette vie, étaient pour lui sans attrait; il n'avait pas même un fils, objet que presque tous les cœurs désirent et qu'ils souhaitent souvent en vain^ Je voudrais savoir ce que cet homme espérait d'une pareille conduite , si ce n'était la faveur divine , puisque , dans le cours de cette vie transitoire , il n'obtint aucun des biens du monde. D'ailleurs , P. As. si ses intentions n'avaient pas été pures, il n'aurait jamais accompli ses projets ni fait triompher sa cause; mais cela lui arriva se/on /a rè^/e suivie par Dieu à l'égard de ses serviteurs. [Coran, sour. xl, vers. 86.)

L'obstination de ses ennemis à nier qu'il appartînt à la famille du Prophète n'est soutenue par aucune preuve; c'est un fait constant* qu'il s'attribuait cette origine, et rien ne s'est présenté qui puisse dé- ,n montrer la fausseté de ses assertions : c'est un principe reconnu que la déclaration faite par un homme au sujet de sa propre origine' doit être admise. S'ils disent que le commandement d'un peuple n'est jamais exercé que par un homme de la même race, mettant ainsi en avant un principe dont la vérité sera démontrée dans la première* section de ce livre, nous répondrons qu'en effet le Mehdi exerça le commandement suprême chez toutes les tribus masmoudiennes*; qu'elles consentirent à le prendre pour chef et à lui obéir ainsi qu'aux membres de la tribu de Hergha, celle dont il faisait partie. Soutenu par ces peuples, il fit triompher sa cause et accomplit ainsi la vo- lonté de Dieu.

Du reste, il faut savoir que la généalogie par laquelle le Mehdi fai- sait remonter son origine à Fatéma, fille de Mohammed, n'était pas le

��' Pour ^■.iLi;, lisez t^iLac. les montagnes de l'Atlas, à l'est et au sud

' 11 faut lire o-h' *jt. ^^ '^ ville de Maroc.

' Pour AjLù, lisez Â^Lùf. ' Ce Melidi était un imposteur; mais

4 1. j 1 ' 1 Ibn Khaldoun , écrivant sous un gouver-

Lisez « dans la seconde. » "

' Les Masmouda, ou Almohades, se "«"«"' almohade, devait essayer de le

composaient des tribus qui occupaient J

��y

�� �