Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/252

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


128 PROLEGOMENES

située au pied de l'Auras, montagne qui se rattache au Deren (la P- 107. chaîne de l'Atlas), comme nous l'avons dit. Cela a lieu vers l'extrémité orientale de cette section.

La seconde section du climat dont nous traitons ici ressemble à la première, en ce que, vers le tiers de sa largeur, mesurée du sud, le Deren la traverse de l'ouest à l'est, et la partage en deux portions. Une partie considérable de cette section, du côté du nord, est occupée par la mer Romaine. Toute la partie occidentale de la portion qui se trouve au sud du Deren consiste en déserts; la partie orientale renferme la vilie de Ghadamès. A l'orient, sur la même ligne, est le pays de Oueddan, dont une lisière appartient au second climat, ainsi qu'on l'a vu plus haut. La portion de cette section qui se trouve au nord du Deren, entre cette chaîne de montagnes et la mer Romaine, renferme, du côté de l'occident, le mont Auras, Tebessa (Teveste) et Lorbos (Laribus). Sur le rivage de cette mer est située la ville de Rouna (Rône). Du côté de l'orient, et sur la même ligne que ces con- trées, se trouvent la province d'Ifrîkiya, la ville de Tounis (Tunis), située auprès de la mer, puis Souça, puis El-Mehdiya. Au midi, et au pied du mont Deren s'élèvent les villes du Djerîd, telles que Touzer, Cafsa et Nefzaoua ^ Entre cette région et le littoral sont si- tuées la ville de Cairouan, la montagne d'Ouchelat^ et Sobeitla. Im- médiatement à l'orient de ce pays, la province de Tripoli s'étend sur le bord de la mer Romaine. Vis-à-vis, dans la direction du midi, on voit les montagnes des Demmer (Ghorian). Les Maggara, branche de la tribu des Houara, demeurent auprès du Deren ^. Vis-à-vis de cette montagne, et à l'extrémité de la portion méridionale de la section, se trouve la ville de Ghadamès. A l'extrémité orientale* de la section est la Soueïca d'ibn Metkoud, située sur le bord de la mer; au midi

' Vont ï^lyù, lisez iylyù. maintenant Mogra, se voient à cinq ou six

' Voy. YHist. des Berhers, t. I, p. Soy. lieues à l'est d'El-Mecîla. Ce fut de cette

' C'est-à-dire auprès du groupe de ville qu'El-Maccari, l'historien de l'Es-

montagnes situées au nord d'El-Mecîla et pagne, lira son surnom.

du Hodna. Les ruines de Maggara, appelé ' Pour ^jiJ<ûJ^ lisez (ijj-iif.

�� �