Page:Ibn Khaldoun - Prolégomènes, Slane, 1863, tome I.djvu/327

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


D"IBN KHALDOUN. 203

pouillant des langes de l'humanité, ils vont trouver la Compagnie sublime et en recevoir des communications. Chargés de ce dépôt, ils retournent vers le. domaine de la nature humaine, et le rapportent, comme une révélation venue d'en haut, au milieu des influences mondaines, afin de le communiquer aux hommes'. La révélation arrive, tantôt comme le bourdonnement d'un discours confus; le prophète en saisit les idées et, à peine a-t-il cessé d'entendre le bourdonnement, qu'il a su par cœur et compris le message; tantôt l'ange qui lui communique la révélation parait sous la forme d'un homme afin de lui parler; et ce qu'il dit, le prophète le retient par cœur. La communication faite par l'ange , le retour du prophète dans le domaine de l'humanité et son acte de comprendre ce qui lui a été révélé, tout cela se passe dans un seul instant de temps, instant plus court qu'un clin d'œil. En effet ces événements arrivent en dehors du temps et simultanément; aussi les révélations paraissent se faire très-vite, et voilà pourquoi on les a désignées par le mot de ouahi, qui, en langue arabe, signifie se hâler.

Faisons observer que la première manière de communiquer un message divin, celle qui consiste en un bourdonnement, n'est em- ployée qu'envers les personnes qui tiennent le rang de prophète sans avoir à remplir les fonctions d'apôtre. C'est là un principe que P. 179 l'on regarde comme bien établi. La seconde manière , celle où un ange se présente sous la forme d'un homme qui parle, convient au grade de ceux qui sont en même temps prophètes et apôtres; elle est donc plus parfaite que la première. L'idée que nous exprimons ici se retrouve dans le récit par lequel notre prophète donna des explica- tions à El-Hareth ibn Hicham. Celui-ci ayant demandé comment la révélation lui arrivait, Mohammed répondit : « Elle me vient tantôt comme le bourdonnement d'une cloche, ce qui me fatigue beaucoup, et, lorsqu'elle me quitte, j'ai retenu ce qu'on m'a dit. Tantôt l'ange prend la figure d'un homme pour me parler, et je retiens ce qu'il

' Variantes : .S'yu pour ■i'y^C* , et »»o pour s-lauJ. Ces leçons ne changent rien à la signification de la phrase. *

26.

�� �