Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/103

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


postes. Chauffez les colères. Ce curé de Saint-Roch a bien travaillé pour nous. Il a semé la haine parmi tout ce qui pense, tout ce qui chante à Paris. Les poètes sont dorénavant avec nous, et les poètes sont les véritables conducteurs des peuples.

Espérat voulut se jeter au cou d’Henry, mais déjà la porte s’était refermée, et M. de La Valette l’entraînait en disant :

— Venez, mon jeune ami, il s’agit de vous rendre méconnaissable.

Obéissant militairement au chef de la conspiration, Henry et ses amis descendirent l’escalier quatre à quatre.

Dans la rue, une centaine de personnes seulement stationnaient devant l’église.

Elles semblaient en garder l’entrée.

À dix pas, les gendarmes, le cocher, l’agent de police, groupés sur le trottoir, auprès de leur voiture veuve de son prisonnier, discutaient avec de grands gestes.

Les conspirateurs leur adressèrent un regard narquois, puis, allongeant le pas, se dirigèrent vers les Tuileries.

Près du palais, une véritable émeute se produisait. Cris, sifflets, rugissements, alternaient avec les appels irrités :

— Le Roi, le Roi au balcon.

Les émigrés composant les compagnies rouges et la garde n’avaient pas eu le temps de fermer les grilles, et, stupéfaits de l’audace de la foule qui remplissait la cour d’honneur, ils se demandaient comment on allait punir les factieux.

Car, chez les gentilshommes imbus des idées d’avant 1789, incapables de concevoir la société nouvelle, sortie tout d’une pièce du creuset de la Révolution, un peuple réclamant le respect de ses droits était un peuple de rebelles.

Au premier bruit, Messieurs d’Angoulême et d’Artois étaient accourus auprès du Roi.

Tous deux le pressaient de faire charger les émeutiers, de noyer dans le sang l’insolence de la plèbe.

Mais Louis XVIII n’était pas l’homme des moyens violents. Lettré, pondéré d’esprit, il eût probablement restauré définitivement la Royauté en France, s’il n’avait été entraîné par le zèle maladroit de son entourage.

Dans la circonstance, il montra qu’il était capable de conquérir l’esprit populaire.