Page:Ivoi - Les Cinquante.djvu/56

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


gnons demeurés dans l’antichambre, il les présenta à mesure qu’ils parurent :

— M. le comte de Rochegaule d’Artin, qui a contraint par la force sa sœur à épouser Enrik Bilmsen.

— Lui, balbutia le roi !

Mlle Lucile de Rochegaule, devenue folle pour avoir obéi à son frère.

— Folle, la pauvre enfant.

— Et incurable, Sire, ainsi que vous l’affirmera Maître Denis Latrague, homme de rare compétence en ce qui concerne la démence.

— Eh ! Que puis-je pour eux, demanda anxieusement Louis XVIII ?

— Sire, vous pouvez leur prouver une confiance absolue. C’est la seule récompense qu’ambitionne le comte.

— Une confiance absolue ?

— Oui. M. de Rochegaule, envoyé par M. de Talleyrand, arrive tout exprès de Vienne pour entretenir Votre Majesté…

— De quoi, mon Dieu ?

— De Napoléon.