Page:Jean de Rotrou-Oeuvres Vol.4-1820.djvu/43

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Je dois souhaiter l'une, et l'autre l'étouffer ;

Et le droit que je veux est au bout de ce fer.


Eteocle

Qu'un brave parle haut !


Polynice

Qu'un traître tard se fâche !


Eteocle

Souvent tel brave tremble.


Polynice

Et plus souvent un lâche. [585]


Eteocle

Ce cœur si haut m'étonne.


Polynice

Et moi le tien si bas.


Eteocle

L'effet le montrera.


Polynice

Tu ne te hâtes pas ?


Jocaste

Quelle gloire, bons dieux, ou plutôt quelle rage

À faillir le premier met le plus de courage ?

La valeur est honteuse en pareil différend, [590]

Et la gloire appartient à celui qui se rend.

Je sais qu'à votre tête il faut une couronne ;

Mais que hors de chez vous votre main vous la donne.

Faut-il que d'un seul lien vos desseins soient bornés ?

Et ne saurais-je avoir deux enfants couronnés ? [595]

Montez , le fer en main, les rochers de Tymole,

Soumettez-vous les lieux que dore le Pactole ;