Page:Jean de Rotrou-Oeuvres Vol.4-1820.djvu/89

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Moi je serai sévère.


Ephise

Il servait sa maîtresse.


Créon

Il offensait son père.


Ephise

Il crut vous conseiller.


Créon

Il prit trop de souci.


Ephise

Mais il la tient de vous.


Créon

Il en tient l'être aussi. [1560]


Ephise

Il s'avoue un peu prompt.


Créon

Qu'il souffre donc sa peine.


Ephise

Mais, Sire, son amour ?


Créon

Mais, Éphise, ma haine ?


Ephise

Faites quelque indulgence à de jeunes esprits.


Créon

Je pardonnerai tout, excepté le épris.