Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/17

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
14
ISÈRE.

son affluent, le vallon de Beaurepaire, puis passe dans la Drôme, où il s’engouffre, ainsi que la Veuze, pour reparaître sous le nom de Claires.

La Galaure, longue de 55 kilomètres, n’a dans l’Isère que son cours supérieur : elle descend de la forêt de Chambaran et passe à Roybon.


L’Isère est une rivière des plus considérables, la première de France à l’étiage après le Rhône, bien qu’elle n’ait pas même 300 kilomètres de cours. Elle tire son origine des glaciers du massif du col Iseran, puissant groupe de montagnes de 3,000 à 4,000 mètres, situé en Savoie, entre la France et l’Italie. À Val-de-Tignes, premier village de la vallée, l’altitude de son lit est de 1,849 mètres. Dans la Savoie, elle reçoit l’Arc, torrent terrible. Elle entre dans le département, au-dessus de l’embouchure du Bréda et de la colline escarpée du Fort-Barraux ; son altitude en ce point est de 250 mètres. Large entre digues de 130 mètres, du confluent de l’Arc à la limite départementale, elle n’en a plus que 112 de cette frontière à Grenoble : ces digues, entretenues à grands frais, protégent 6,750 hectares dans la vallée du Graisivaudan, la plus belle peut-être et l’une des plus fertiles de France, comprise entre les monts de la Grande-Chartreuse et la chaîne neigeuse de Belledonne. Dans cette admirable vallée, l’Isère passe entre le Touvet et Goncelin, près de Domène, à Grenoble et à quelque distance de Sassenage, lieu près duquel elle s’augmente des deux cinquièmes par la jonction du Drac : après quoi, coulant entre les escarpements de la Grande-Chartreuse et ceux des monts du Villard de Lans, elle va contourner le beau promontoire du Bec de l’Échaillon. À partir de ce point, la vallée, cessant d’être contenue à droite par les monts de la Grande-Chartreuse, et n’étant plus dominée que par les monts de Lans, devient beaucoup plus large et peut-être encore plus féconde. La rivière passe à 3 ou 4 kilomètres de Tullins, près de l’ancienne fonderie de canons de Saint-Gervais, à 3 kilomètres et demi de Saint-Marcellin, et, au moment où elle re-