Page:Joseph Anglade - Grammaire élémentaire de l'ancien français.djvu/62

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


G initial d’une syllabe après une consonne, à l’intérieur d’un mot, a suivi la même règle qu’à l’initiale.


Ex. :

  • largam > large ;
  • purgare > purger ;
  • vergam > verge ;
  • Andegavum > Anjou ;
  • virginem > vierge ;
  • angelum > ange.


Mais Burgundiam > Bourgogne ; angustiam > angoisse.

G intervocalique

Le sort de g intervocalique dépend, comme pour le c, des voyelles avec lesquelles il est en contact.

1)

Voyelle + gu, go : g disparaît.


Ex. :

  • *agurium > eür, eur(boneur, maleur);
  • *agustum > aoust, août ;
  • legumen > leün ;
  • Hugonem > Huon.
2)

Voyelle + ge, gi : g disparaît.


Ex. :

  • reginam > re-ïne, reine ;
  • vagīnam > ga-ïne, gaine ;
  • sigillum > se-el, seau (sceau) ;
  • *faginam > fa-ïne, faîne.
3)

Voyelle + ga.

a)

Après une voyelle vélaire (o, u) la palatale (g) disparaît sans laisser de trace.


Ex. :

  • rūgam > rue ;
  • sanguisugam > sangsue.


Dans rogare > rover (interroger), le v doit s’être développé comme dans pou-ons devenu pouvons.