Page:Joseph Reinach - Histoire de l’Affaire Dreyfus, Eugène Fasquelle, 1911, Tome 7.djvu/262

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

faux témoignage de Cernuski, 360 et note 3. — Extradé et condamné à un an de prison pour faux, 360, note 1.

Weyl (Emile), ancien officier de marine, publiciste. Sa démarche auprès de Chautemps pour connaître la date de l’embarquement de Dreyfus ; polémique et procès auxquels cet incident donne lieu, II, 129, note 1. — Mis en cause : par Castelin dans son interpellation (séance du 18 novembre 1896), 450, note 5 ; par Picquart dans sa déposition devant la Chambre criminelle (revision du procès de 1894), V, 384. — Sa lettre à Mazeau, 384, note 1. — Déposition de Roget à son sujet au procès de Rennes ; sa mort, 384 et note 1.

Wiart (Dom Sébastien), général des Chartreux. Son rôle dans les élections de 1898, III, 574-575.

Widal (Fernand), docteur en médecine. Signe le procès-verbal des constatations médicales faites sur Labori après l’attentat de Rennes, V, 366, note 1.

Wilde (Oscar), écrivain anglais. Mis par Strong en relations avec Esterhazy, III, 294 et note 1. — Avertit Esterhazy des propos tenus à son sujet par Panizzardi, 295.

Willox, secrétaire d’Hanotaux. Propos qu’il tient à Gabriel Monod au sujet de l’Affaire, I, 523 et note 5.

Winkler (Mme). Aurait renseigné Przyborowski sur les circonstances dans lesquelles Cernuski serait entré en relations avec l’État-Major, V, 461, note 1.

Witt (Conrad de), député. Son attitude pendant la campagne revisionniste, IV, 537. — Vote l’ordre du jour de confiance au cabinet Waldeck-Rousseau (séance du 26 juin 1899), V, 193, note 2. — Vote contre la motion Chapuis s’opposant à la reprise de l’Affaire, VI, 115, note 1. — Son échec aux élections de 1902, 182.

Witte (Serge), ministre des finances en Russie. Déclare à Dubois de l’Estang que Dreyfus est innocent, II, 542, note 1.

Wunenburger, archiviste au ministère de la Guerre. Aurait appris par D’Attel les prétendus aveux de Dreyfus, I, 518, note 5. — Sa déposition devant la Chambre criminelle (revision du procès de 1894), IV, 451.

Wyrouboff (Georges), professeur au Collège de France. Récit que lui fait le colonel Jourdy sur le bordereau annoté, V, 219, note 3. — Rapporte ce récit à Joseph Reinach et au général André ; invité à déposer devant la Cour de cassation en 1904, se retranche derrière l’imprécision de ses souvenirs, VI, 322, note 2.


X

Xau (Fernand), directeur du « Journal ». Conseille à Mathieu Dreyfus d’attendre l’apaisement avant de poursuivre la revision du procès de 1894, II, 167.

Y

Yonine (Baron de), ministre de Russie en Suisse. Mis par Rosen au courant des déclarations de Schwarzkoppen sur la complicité d’Henry et d’Esterhazy, II, 71, note 2. — Rapporte ces déclarations à Pavlowski, IV, 432, note 4 ; VI, 15.