Page:Journal de l’agriculture, du commerce et des finances - septembre 1765 - T2 - Part 1.djvu/52

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


précepte qui se rapporte à un droit juste oblige tout être raisonnable.

Si on me demande ce que c’est qu’un droit juste, et si je réponds à la raison, je dirai que c’est ce que l’on connoît appartenir à quelqu’un, ou à soi-même, à titre de régle naturelle et souveraine, reconnue évidemment par les lumieres de la raison.

Si le pere et la mere de l’enfant meurent, et que l’enfant se trouve, sans autre ressource, abandonné à son impuissance, il est privé de l’usage de son droit naturel, et ce droit devient nul. Car un attribut relatif est nul quand son corelatif manque. Les yeux sont nuls dans un lieu inaccessible à la lumiere.


§. II. De l’étendue du droit naturel des Hommes


Le droit naturel des hommes diffère du droit légitime ou du droit décerné par les loix humaines, en