Page:Journal des économistes, 1876, SER3, T42, A11.djvu/284

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Pour l’origine :

Département de la Seine ........ 1.716
Province ........ 4.626
Étranger ........ 194 = 6.536


Comme situation de famille :

Célibataires ........ 3.295
Mariés sans enfants ........ 829
— avec — ........ 126
Veufs sans — ........ 2.068
— avec — ........ 218 = 6.536


Comme profession :

Occupés aux travaux des champs ........ 615
Occupés à des travaux industriels ........ 4.013
Concierges ou domestiques ........ 418
Négociants, marchands, logeurs, employés divers ........ 910
Exerçant une profession libérale ........ 126
Militaires ou marins ........ 330
Sans profession ........ 104 = 6.536


Près de 600 ont été signalés comme vivant en concubinage, et un grand nombre comme souteneurs de filles. 1.500 au moins avaient des antécédents judiciaires ; mais, depuis les incendies de la Commune, il est toujours bien difficile de donner des chiffres précis à cet égard.



Classées d’après la nature des condamnations prononcées, les 6.536 affaires soumises à la commission des grâces se décomposent ainsi :

Condamnations à mort ........ 111
— à la déportation dans une enceinte fortifiée ........ 744
— à la déportation simple ........ 2.191
— à la détention ........ 1.232
— au bannissement ........ 68
— aux travaux forcés à perpétuité ........ 82
— aux travaux forcés à temps ........ 135
— à la réclusion ........ 61
— à l’emprisonnement ........ 1.895
— à l’emprisonnement dans une maison de correction ........ 5
— à la surveillance de la haute police ........ 12
Total ........ 6.536