Page:Kempis - De l’Imitation de Jésus-Christ, traduction Brignon, Bruyset, 1718.djvu/322

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Qui le croiroit, si vous ne le disiez vous-même ? si vous n’en faisiez un commandement, qui oseroit y penser ?

Noé, cet homme si saint, fut cent ans à construire une arche, où lui & peu d’autres se devoient sauver du déluge general : & moi en une heure je pourrai me préparer pour recevoir dignement celui qui de rien a créé le monde ?

Moïse vôtre Favori & vôtre Ministre, fit faire d’un bois incorruptible un autre Arche qu’il couvrît de lames d’or, afin d’y mettre les deux Tables de la Loi, que vous lui aviez données ; & moi qui ne suis que corruption, je recevrai hardiment le suprème Législateur, l’Auteur & le Maitre de la vie ?

Salomon le plus sage des Rois d’Israël, employa sept ans à bátir en vôtre honneur un Temple très-magnifique ; & quand il fût achevé, il en celebra la Dédicace huit jours durant, il y offrir plusieurs milliers d’hosties pacifiques, & enfin il commanda que l’Arche d’Alliance y fût portée, au son des trompettes, aux acclamations du peuple, & qu’on la plaçât dans le lieu, qui lui avoit été préparé.

Ec cependant un malheureux comme moi, qui ne sçauroit presque donner une demie heure à l’Oraison, & à qui peut être il n’est jamais ar-