Page:Kipling - Du cran.djvu/85

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


la moindre chose naturelle, à part la nourriture, ni se servir d’aucun outil tranchant à part un couteau de table. Pour couronner le tout, ses erreurs et oublis sans nombre n’étaient même pas drôles.

Mais c’est une vieille loi de la nature humaine que si vous persévérez dans une même ligne de conduite reconnue — bonne ou mauvaise — vous finissez par devenir une institution ; et parvenu à l’âge de quinze ans ou à peu près William acquit cette position. Les Pélicans peu à peu tirèrent orgueil du fait notoire qu’ils possédaient le seul Échantillon Breveté, Marque « A », Ane — un joyau unique pour ainsi dire, d’Absolue, Inaltérable Incapacité. Le poète d’une troupe voisine avait l’habitude d’écrire des vers sur lui, et de se servir pour les réciter d’endroits publics tels que les impériales des trams qui passaient. William ne faisait pas de commentaires, mais se drapait dans de longs silences que rarement il brisait, jusqu’à ce que les cadets de la troupe (les aînés y avaient renoncé depuis longtemps) essayassent de lui jouer de bons tours avec leurs bâtons-scouts.

Dans la vie privée il assistait son oncle dans