Page:Kotzebue - Supplement au theatre choisi.djvu/172

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


éclore le 398e ; et qui sait ! si dans peu le 399e ne me fournira pas quelque nouveau sujet ; et puis un an après ha… ha… ha… le 400e


Amélie.

Mais dans ce moment-ci, je ne vois point d’événement à célébrer.


Chrisalde.

Point ? non… aucun… M. votre père n’a pas été sauvé d’un grand danger apparemment ?


Amélie.

Mon père ! Ô ciel ! parlez : expliquez-vous !


Erman.

M. le baron ?


Chrisalde.

Lui-même, en personne… attendez… attendez, (il fouille dans sa poche) J’avais arrangé un petit morceau de poésie à ce sujet ; oui, cela n’allait pas mal… pas mal en vérité ; je me trouvais en verve ; mais je ne me suis pas donné le temps d’achever ; craignant que quelque indiscret ne me prévint et ne vous contât la chose de façon à vous allarmer ; voici donc en peu de mots ce que c’est.

Apprenez, race future,
La plus fâcheuse aventure…

Amélie.

Et ! tâchez de parler en prose !


Chrisalde.

Fort bien : cela m’est égal : vous saurez donc que mon bon maître… votre cher papa, est allé