Page:L’Œuvre de P.-C. Blessebois, 1921.djvu/129

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



TROISIÈME PARTIE



Il n’y avait pas encore une heure que le vainqueur de Python brillait de mille feux nouveaux sur les maisons de la Sodome normande[1] lorsque Le Hayer, entendant un bruit confus de voix diverses et ramassées devant sa porte, mit le nez à la fenêtre pour savoir ce que cela voulait dire. Il avisa une infinité de monde qui s’y entrepoussait pour voir la tête du monstre mort-né, si bien que mille remords de ses crimes lui donnant d’éternelles appréhensions, il crut infailliblement que son heure était venue et que l’on n’assiégeait sa maison que pour tirer vengeance des

  1. On connaît le Blason de la ville d’Alençon :

                      Alençon,
    Petite ville, grand renom ;
    Autant de putains que de maisons,
    Et si elles étaient bien comptées,
    Autant que de cheminées.

    On sait que la reine de Navarre séjourna à Alençon et que les mœurs des dames de sa cour y étaient très relâchées. Aujourd’hui, cette ville est une des plus honnêtes et des plus insignifiantes de France.